• Michael Pelloquin

Composter à Gagny

Mis à jour : 20 avr. 2019

On se dit souvent que face aux enjeux environnementaux, il faudrait vraiment agir, mais on ne sait pas trop quoi faire à sa propre échelle. Beaucoup justifient même leur "inaction" en prétendant qu'un citoyen tout seul ne peut rien faire tant que les "gros" ne bougent pas. On attend donc que les États, les Entreprises, les Chinois, se mettent au boulot. Et après on verra. A titre personnel j'ai toujours trouvé cet argument non valable, mais sans rentrer ici dans ce débat, je me dis que le compostage, c'est justement une réponse très concrète à ce questionnement. Si un citoyen diminue de quelques centaines de kilos chaque année les déchets à traiter, l'impact n'est pas si ridicule que cela. Et puis un petit impact plus plein d'autres petits impacts, ça fait un résultat significatif. Et surtout, ça créé dans le pays une dynamique positive qui va un jour amener à des actions de plus grande envergure. Une Humanité écolo, c'est avant tout une somme d'humains qui se sentent responsables et motivés pour agir, et qui finissent par s'unir pour être à la hauteur des enjeux. De toute façon, ne rien faire et attendre devant ma télé qu'il se passe quelque chose, ce n'est pas dans mon ADN, donc je choisis l'action, même quand elle peut paraître un peu dérisoire.

Je me fais donc un plaisir de partager cette aventure avec vous, en commençant au tout début. Première étape : réfléchir à l'organisation dans mon habitation.

  • Où vais-je mettre le composteur ?

  • Où placer le seau dans lequel je vais jeter mes épluchures et autres déchets organiques ?

  • Se procurer un composteur. Pour cela, il faut appeler les services du Grand Paris Grand Est, à ce numéro : 0800 50 49 36. C'est ce que je viens de faire. J'attends donc qu'ils me recontactent pour que j'aille chercher le composteur, à priori à la déchetterie.

  • Pour les personnes résidant en immeuble, est-il possible de fédérer les habitants autour d'un tel projet ? Peut-être qu'une personne pourra commencer seule, et finira par convaincre ses voisins de palier. Peut-être est-ce l'occasion de construire un projet collectif, ce qui est toujours bénéfique. Dans ce cas, où le composteur pourra-t-il trouver sa place, sans gêner les parties communes ?

Pour ma part, je commence tout juste, sans connaissances très pointues, mais dans la bonne humeur car je suis convaincu que sur bien des aspects le compostage est bénéfique pour tout le monde :

  • Diminuer considérablement la masse de déchets qui doivent être traités. En effet, quand on jette des matières organiques dans la poubelle verte, cela augmente de beaucoup la quantité de déchets à transporter, stocker, traiter, incinérer. Dans le cas de l'incinération, cela revient en définitive, à dépenser de l'énergie pour brûler...de l'eau, puisque les déchets organiques sont composés en majeure partie d'eau. On peut donc facilement imaginer un traitement plus malin pour ces déchets.

  • Valoriser ce que l'on considère comme des déchets. Après un compostage bien réalisé, toute cette matière peut devenir une énergie très intéressante pour tous les jardiniers amateurs que l'on trouve à Gagny, et nous sommes nombreux. On peut donc à peu de frais améliorer la qualité de nos sols, en les fertilisant grâce à nos "déchets", qui deviennent ainsi un engrais naturel et non polluant. Ne pas l'utiliser et lui préférer des engrais chimiques serait bien dommage.

On se dit souvent que face aux enjeux environnementaux, il faudrait vraiment agir, mais on ne sait pas trop quoi faire à sa propre échelle. Beaucoup justifient même leur "inaction" en prétendant qu'un citoyen tout seul ne peut rien faire tant que les "gros" ne bougent pas. On attend donc que les Etats, les Entreprises, les Chinois, se mettent au boulot. Et après on verra. A titre personnel j'ai toujours trouvé cet argument non valable, mais sans rentrer ici dans ce débat, je me dis que le compostage, c'est justement une réponse très concrète à ce questionnement. Si un citoyen diminue de quelques centaines de kilos chaque année les déchets à traiter, l'impact n'est pas si ridicule que cela. Et puis un petit impact plus plein d'autres petits impacts, ça fait un résultat significatif. Et surtout, ça créé dans le pays une dynamique positive qui va un jour amener à des actions de plus grande envergure. Une Humanité écolo, c'est avant tout une somme d'humains qui se sentent responsables et motivés pour agir, et qui finissent par s'unir pour être à la hauteur des enjeux. De toute façon, ne rien faire et attendre devant ma télé qu'il se passe quelque chose, ce n'est pas dans mon ADN, donc je choisis l'action, même quand elle peut paraître un peu dérisoire.



Voilà pour ce premier article. Le prochain à la réception du composteur. Par la suite je montrerai comment ça se met en place chez moi, les difficultés qu'éventuellement je rencontrerai, et aussi les bénéfices de l'opération. J'espère aussi pouvoir faire témoigner d'autres Gabiniens qui pratiquent le compostage depuis longtemps et qui pourront nous éclairer et nous faire progresser.



176 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout