• Gagny Action Citoyenne

Stationnement payant à Gagny : un projet qui ne passe pas

Dernière mise à jour : 18 mars 2019

Lors du conseil municipal du 14 mai 2018, le Maire Mr Teulet et sa majorité ont voté un projet de stationnement payant, sans avoir organisé de concertation avec les habitants, ni les avoir informé au préalable des intentions réelles de la municipalité concernant les tarifs.  Bien avant la naissance de cette association, un collectif de résidents s'est formé (Gagny stationnement concerté) en juin 2018, dès que nous été informés du projet par le biais du journal municipal Gagny Mag.

Il s'agissait dans un premier temps de dénoncer l'absence de consultation des premiers concernés, à savoir les habitants mais aussi les commerçants, les usagers des transports, les associations, et les professionnels qui travaillent dans la ville. Beaucoup étaient pourtant d'accord avec le principe d'un stationnement payant afin de permettre une certaine régulation, et limiter les abus, mais les tarifs imposés par la municipalité ont dès le début été jugés scandaleux, beaucoup n'hésitant pas à parler de "racket".


Nous avons ainsi organisé de nombreuses actions afin de tenter de faire entendre la voix des Gabiniens par la municipalité :


- Rdv avec le Maire Mr Teulet

- Tractage dans la commune, afin d'informer les personnes sur le projet

- Concertation et discussions avec les Gabiniens

- Pétition demandant la reconsidération des modalités du stationnement payant (3000 signatures)

- Création d'un groupe Facebook afin de permettre aux personnes touchées de s'exprimer et d'échanger

- Manifestations (déclarées en Préfecture) devant la Mairie le 30/06/2018 et le 22/09/2018

- Contre-projet optant pour un stationnement payant plus juste, déposé au cabinet du Maire le 28/09/2018

- Rencontre avec la député Sylvie Charrière

- Courrier à la ministre Jacqueline Gouraud

- Courrier au sous-préfet Patrick Lapouze

- Recours gracieux adressé à Mr Teulet, par le biais d'un avocat



Toutes ces démarches n'ont abouti à rien, puisque Mr Teulet a toujours refusé la discussion, et n'a pas la moindre envie de négocier avec les Gabiniens. Le Maire de Gagny considère que son projet est bon, et que rien ne doit être remis en cause. Il estime que le tarif de 300€/an et par voiture, ou encore 700€/an et par voiture en centre ville, est un tarif tout à fait raisonnable et que les Gabiniens ont les moyens de payer cette somme pour stationner leurs véhicules sur la voie publique. Il affirme que si l'on possède une voiture et qu'on n'a pas les moyens de payer 300€ (ou 700€) par an pour la garer, ce n'est pas normal.

Dès la mise en place effective du stationnement payant, en octobre 2018, la plupart de résidents ont opté pour la seule solution digne qui leur était possible : le boycott. Ainsi, du jour au lendemain, les rues payantes sont devenues désertes, et Gagny s'est transformé en ville fantôme par endroits :





Il n'est pas surprenant de constater que les Gabiniens ne peuvent se résoudre à payer des prix exorbitants pour simplement avoir le droit de se garer sur la voie publique. D'autant plus que payer un abonnement, aussi cher soit-il, ne garantit en rien le fait de trouver une place.

Aujourd'hui notre association et tous les Gabiniens qui demeurent révoltés par cette décision de la municipalité continuent à se mobiliser pour faire respecter leur voix, et enfin faire entendre raison à Mr Teulet.


En aucun cas nous n'abandonnerons le combat, car nous restons convaincus qu'il est possible de mettre en place à Gagny des modalités de stationnement justes et cohérentes. Nous pouvons favoriser une occupation ordonnée de la voie publique, sans pour autant pratiquer des tarifs délirants qui pénalisent les résidents, les commerçants, les travailleurs, les associatifs, et les usagers des gares.

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout